Logo DIDR 77

VOEUX 2014

 

 

Didier Peyrot

mandataire pour la Seine-et-Marne

 

 

 

 

Je vous présente mes meilleurs vœux pour l’année 2014, année de combat et année de persévérance dans nos convictions. L’année 2013 qui vient de s’achever a marqué un pas certainement décisif dans l’apparition de l’image d’une gauche qui ne semble pas correspondre à l’image que se faisaient d’elles les millions de français qui en portant leurs voix et leurs bulletins à François Hollande s’étaient certainement construits un rêve peut-être trop proche de la continuité consumériste mais ô combien suicidaire dans laquelle la droite a plongé la France pendant les années Sarkozy.

 

Certes, un toilettage, un nouveau champ d’action, étaient à réaliser. Notre société, qu’on le veuille ou non, s’est transformée, et la violence et l’avidité des grands ténors du capital dont malheureusement certains sortent de nos écoles, ont apporté dans notre quotidien cette même violence dans le monde du travail, dans la vie courante et dans notre façon de consommer.

 

La prospérité à laquelle on nous a fait croire que nous pouvions tous accéder en marchant sur la tête des autres a déconstruit patiemment mais efficacement le tissu culturel jusque-là profondément ancré de tolérance, de solidarité et d’entraide. A un tel point qu’un très large fossé s’est creusé entre les aspirations et les conservatismes d’un monde d’adultes qui semble avoir oublié sa responsabilité et son engagement à conduire sa propre jeunesse vers son avenir.

 

Ce fossé a une caractéristique très moderne aujourd’hui qui eut été autrefois un conflit de génération et qui n’a pas lieu dans ce modernisme de notre nouvelle société. Cette cassure profonde isole et désespère chacun d’entre nous, mais plus grave encore, jette notre jeunesse à l’assaut d’un monde virtuel dans lequel les parents sont absents, payant ainsi la désespérance qu’ils ont construit à regarder le miroir aux alouettes.

 

 

Indéniablement ces tendances se sont vues et se sont exprimées très largement avec un affrontement de pouvoir dans la façon de conduire certaines politiques qui ont parfois pu ressembler à « je te fais les poches pendant que t’empêche que les usines soient fermées ».

 

Je souhaite sincèrement et je nous souhaite à tous que 2014 soit véritablement le redressement de l’esprit français, l’affirmation de l’égalité, de la fraternité pour une vraie liberté dans laquelle nous pourrons reconstruire des sentiments de tolérance, de générosité et de patience.

 

Remettre la finance à un rythme humain, affirmer avec force et détermination que nul n’a le droit d’être plus riche qu’un Etat parce qu’il s’affirme alors comme voleur des peuples et des nations. Pas seulement de leur substance de travail mais aussi de leur morale, de leur exigence et de leur rêve. Nul n’a le droit de réduire à l’esclavage de leur propre cupidité les millions d’êtres humains de cette planète.

 

Le constat que je fais aujourd’hui de la situation de notre mouvement Des Idées et Des Rêves est simple, mais pas désespérant. Au soir des résultats des primaires de 2011, nous avons respecté notre parole et notre engagement en nous mettant tous dans le combat, et bien souvent en première ligne, pour notre candidat alors affirmé qu’est François Hollande.

 

Nous avions souhaité jouer des rôles essentiels dans la continuité de ce combat pour la construction d’un vrai changement où nos idées et nos rêves nous portaient à être actifs dans la construction de ces nouveaux rapports politiques. L’attente fut-elle vaine ? Elle n’est certainement que parcimonieuse dans ses résultats.

 

Alors je l’affirme, pour notre mouvement et notre courant, même si ce terme peut hérisser certaines ou certains, nous devons impérativement reprendre le combat avec la même force, la même détermination que furent les nôtres tant dans les primaires que dans la présidentielle.

 

Nous devons transformer impérativement nos rêves et nos idées en réalité et en attention politique et laisser de côté les intentions et les hésitations. Il n’est plus le temps de croire qu’on nous fera de la place. Nous allons creuser le sillon, labourer la campagne, et semer ces rêves et ces idées d’une société Juste à laquelle non seulement nous aspirons mais pour laquelle nous allons nous affirmer comme ces bâtisseurs.

 

2014 n’est pas une année qui nous donnera raison. Mais une année pleine de la promesse de ce que nous construirons tous ensemble pour tous. J’entends sur le territoire de la Seine-et-Marne construire un véritable réseau de soutiens et d’outils politiques pour venir en aide à chacun d’entre vous dans ses combats locaux, dans ses initiatives d’indignation, afin que l’on sache et que l’on fasse savoir qu’il existe la gauche, Des Idées et Des Rêves réalistes et réalisables, humains et humanistes.

 

Je vous souhaite sincèrement à tous une vraie bonne santé, parce que nous allons en avoir besoin. Nous allons inventer, organiser, construire un nouveau processus et outil politique qui sache tenir compte de nos distances, de nos différences, et des réalités d’environnement de chacun.

 

 

Ce message aujourd’hui est notre premier de l’année, mais il y en aura d’autres, très régulièrement et je souhaite que la modernité de nos outils et de l’informatique s’organisent autour de réunion forum, sous vidéo-conférence ou sous réunion câblée. Je fais donc appel à toutes les compétences techniques de très haut niveau de certains d’entre vous pour la mise en place d’une vraie war net qui sera l’outil principal du transport et de la diffusion et de Nos Idées et de Nos Rêves.

 

Je n’ai aucun doute sur la compétence de tout un chacun dans notre mouvement. Je souhaite développer une nouvelle forme de solidarité entre nous qui n’oblige pas obligatoirement à la mobilisation physique souvent dispendieuse et désorganisatrice d’une vie quotidienne déjà difficile. Je fais donc appel à la réflexion de chacun d’entre vous pour pouvoir construire cet outil.

 

L’agrégateur de nos idées et de nos rêves qu’est Arnaud Montebourg nous démontre jour après jour par son combat à sauver les emplois des entreprises en difficulté, à promouvoir l’innovation, à faire renaître la recherche, à tenter de construire la réindustrialisation et la relocalisation, que c’est possible. Il affirme haut et fort le « consommez français », c’est-à-dire la nécessité de la reconstruction de la solidarité entre français. Il affirme et nous affirmons avec lui qu’il ne peut pas y avoir une Europe forte avec une France faible et asservie. Ce n’est plus un défi, c’est une construction quotidienne. Alors tous ensemble nous allons construire.

 

Arnaud ne peut pas être seul face à ce combat. Il n’est pas seul. Nous sommes là. Et nous allons nous y installer avec force et compétence.

 

J’invite tous ceux qui ne sont pas atteints par le bashing, tous ceux qui veulent construire avec nous, à nous rejoindre et à se faire connaître sur le site Des Idées et des Rêves 77.

En attendant (juste demain) je vous renouvelle mes vœux de santé, de bonheur et de réussite, ainsi que celle de notre réussite collective pour Nos Idées et Nos Rêves.

 

Didier Peyrot

Mandataire d’Arnaud Montebourg pour la Seine-et-Marne.